Qui suis-je ?

 

 

Je m’appelle Luc Fabre et je demeure pour le moment en Alsace.
J’ai eu une vie avant le Reiki. Au cours de ce parcours, j’ai fait quelques belles rencontres, comme la philosophie bouddhiste à un instant où j’étais en recherche, ou encore des activités physiques qui m’ont apporté beaucoup de joie, le rugby, l’escrime, le Tai Chi Chuan, les Qi Qong.

J’ai commencé ma vie dans l’univers de la gestion.
A un moment donné, j’ai fait le choix de reprendre mes études. A l’issue de ces études, j’ai acquis un titre d’ingénieur tertiaire spécialisé en intelligence des organisations en réseau. Les spécialisations vers lesquelles je me suis orienté m’ont conduit à devenir formateur dans le domaine du management, et des ressources humaines.

Ma vie se déroulait sans encombre majeur jusqu’à la rencontre avec le cancer. Cet  épisode douloureux amène des transformations physiques temporaires et durables, mais aussi des transformations psychologiques qui ont des conséquences sur le rapport à soi, aux autres, et au monde. Il y a un avant et un après cette maladie. Après, il faut reconstruire un être nouveau dans un silence intérieur que les proches ne soupçonnent même pas, et que personne ne peut comprendre. Ce fut à ce moment là que se fit ma rencontre avec ce que je nomme le Sacré, hors de toute religion. J’avais la connaissance intellectuelle comme beaucoup de cette dimension, mais là, j’en ai fait la découverte par le ressenti qui s’est exprimé par un sentiment d’appartenance, de lien avec quelque chose de lumineux.

Peu de temps après le Reiki est entré dans ma vie, par l’intermédiaire d’une amie initiée avant moi. Je connaissais le Reiki, mon lien avec la culture japonaise y était pour quelque chose. Avant d’être initié et de pratiquer, j’en avais une perception négative. Je n’avais en tête que les dérives liées au New Age. J’ai alors compris que d’une certaine façon pratiquer le Reiki était un espace de liberté qui m’était offert.

Par ma pratique, je pouvais offrir aux autres une approche différente de celles conduisant aux impressions négatives qui prévalent chez certains.

Ce si bel art martial interne ne mérite décidément pas ce genre d’impression.

Comme le paysan sur sa terre ou le marin en mer, mon seul objectif est simplement d’essayer d’avoir le geste juste au moment juste pour votre bien-être et le mien.

 

 

Ce badge indique au client que le praticien pratique tous les jours l’auto-traitement.